31 décembre 2015

INFOS

  • Retrouvez le Guide du web en droit international public et relations internationales sur le site "Le droit international expliqué à Raoul".
  • Projet "La voix des oubliés", avec Claire Vinchant (chef de projet) et Rémi Bachand. Le projet vise à faire entendre ce que nous appellerons la « voix des oubliés » – préféré à la voix des subalternes. Il s’agit pour des chefs de projets, répartis à travers le monde, de faire entendre concrètement et réellement les « oubliés ». C’est-à-dire ceux que le droit international ignore tout simplement ou alors qu’il ne peut atteindre et donc leur servir éventuellement d’instrument d’émancipation. Il s’agit aussi de ceux qui peuvent subir de plein fouet le jeu de certaines règles internationales comme celle du droit des investissements (voir l’accaparement des terres malgaches), ou l’ineffectivité du droit humanitaire ou du principe de non-ingérence dans les affaires intérieures des Etats. Les « oubliés » parlent avant tout d’eux, de leurs désirs, de leurs attentes mais aussi de leur bonheur et laissent à entendre la façon dont le droit international peut se positionner – ou non – face à eux. Dans un an la professeure E. Tourme-Jouannet réunira les représentants à l’université Paris 1 en vue de faire un bilan et de publier un livre collectif qui fasse entendre « leurs voix ».

30 janvier 2015

NOTE : La tradition de la guerre juste

Emmanuel GOFFI

Si les questionnements moraux sur la guerre sont aussi anciens que l’humanité, la tradition de la guerre juste naît sous la plume d’Aristote dans les Politiques (1256b), mais sera développée par Cicéron dans son De Officiis (Livre I, sec. XI-XIII), puis par St Augustin dans La Cité de Dieu et nombre d’autres auteurs. Bien que très ancienne, cette tradition continue d’être utilisée de nos jours. Elle irrigue non seulement le droit des conflits armés mais également la pensée politique comme le montre son utilisation par de nombreux décideurs politiques. L'ouvrage de Michael Walzer, Just and Unjust Wars, publié en 1977, actualisera la pensée morale liée à cette tradition qui connaîtra un regain d'intérêt à la faveur de la disparition du bloc soviétique et de l'accroissement des interventions militaires.

28 janvier 2015

OUVRAGE : J.-L. Atangana Amougou (dir.), Le Cameroun et le droit international

Catherine MAIA      

S’interroger sur le Cameroun à travers la relation qu’il entretient avec le droit et les institutions internationales, tel est le choix qui s’est imposé au travers de la thématique générale du présent colloque organisé à l’occasion de la célébration des cinquantenaire de l’Indépendance et de la Réunification de ce pays souvent présenté comme l’Afrique en miniature.

27 janvier 2015

REVUE : "La question énergétique en Méditerranée", Confluence Méditerranée (n°91, automne 2014)

David ROY

La question de l’énergie constitue depuis presque toujours un enjeu majeur pour la Méditerranée et son voisinage immédiat, le Moyen-Orient. Or, la crise économique mondiale puis les révoltes arabes semblent avoir provisoirement relégué au second plan les préoccupations environnementales et surtout énergétiques, les deux dossiers étant par ailleurs de plus en plus étroitement imbriqués. Or, malgré la récente baisse des cours du pétrole, la tendance sur le long terme est plutôt au maintien à un niveau élevé du prix des énergies fossiles, ce qui doit d’ailleurs amener les dirigeants méditerranéens à réfléchir à un changement accéléré de paradigme énergétique, processus plus ou moins avancé selon les Etats. 

24 janvier 2015

OUVRAGE : M. Weller (ed.) The Oxford Handbook of the Use of Force in International Law

Catherine MAIA

The prohibition of the use of force in international law is one of the major achievements of international law in the past century. The attempt to outlaw war as a means of national policy and to establish a system of collective security after both World Wars resulted in the creation of the United Nations Charter, which remains a principal point of reference for the law on the use of force to this day. There have, however, been considerable challenges to the law on the prohibition of the use of force over the past two decades. 

22 janvier 2015

ACTU : L'ONU salue la ratification par la Somalie de la Convention relative aux droits de l'enfant

David ROY

Le Fonds des Nations unies pour l'enfance (UNICEF) et la Mission de l'ONU en Somalie se sont félicités, le 20 janvier, de la ratification par le Gouvernement somalien de la Convention de l'ONU relative aux droits de l'enfant.

21 janvier 2015

OUVRAGE : J.A. Green, C.P.M. Waters (eds.), Adjudicating International Human Rights: Essays in Honour of Sandy Ghandhi

David ROY

Adjudicating International Human Rights honours Professor Sandy Ghandhi on his retirement from law teaching. It does so through a series of targeted essays which probe the framework and adequacy of international human rights adjudication. Eminent international law scholars (such as Sir Nigel Rodley, Professor Javaid Rehman and Professor Malcolm Evans), along with emerging writers in the field, take Professor Ghandhi’s body of work—focussed on human rights protection through legal institutions—as a starting point for a variety of analytical essays. Adjudicating International Human Rights includes chapters devoted to human rights protection in a number of different institutional contexts, ranging from the ICJ and the Human Rights Committee to truth commissions and NAFTA arbitration tribunals.

16 janvier 2015

ACTU : La Procureure de la CPI ouvre un examen préliminaire de la situation en Palestine

Catherine MAIA

Le 16 janvier 2015, la Procureure de la Cour pénale internationale (CPI), Mme Fatou Bensouda, a ouvert un examen préliminaire de la situation en Palestine. La décision de la Procureure fait suite à l'adhésion du Gouvernement palestinien au Statut de Rome le 2 janvier 2015 et à la déclaration de ce même Gouvernement, déposée le 1er janvier 2015 au titre de l'article 12‑3 du Statut de Rome – le traité fondateur de la Cour – par laquelle il acceptait la compétence de la CPI s'agissant de crimes présumés commis « dans les territoires palestiniens occupés, notamment à Jérusalem-Est, depuis le 13 juin 2014 ».